Rencontre entre une française et un chinois

Afffiche Flim Amant

Sa Dec est le nom d’une ville dans le delta du Mékong où la mère de Marguerite Duras a travaillé. Le nom de Sa Dec vient du Khmer qui signifie marché de fer : Sa est le dérivé de Phsar (marché) et Dec (fer). (Source : Les Cham dans le delta du Mékong, Duhamide. Siteweb de l’association Nam Ky Luc Tinh).

C’est en traversant le bac à Sa Dec où il y a eu la rencontre entre la fille française et le riche chinois.

« L’homme élégant est descendu de la limousine, il fume une cigarette anglaise. Il regarde la jeune fille au feutre d’homme et aux chaussures d’or. Il vient vers elle lentement. C’est visible, il est intimidé. Il ne sourit pas tout d’abord. Tout d’abord il lui offre une cigarette. Sa main tremble. Il y a cette différence de race, il n’est pas blanc, il doit la surmonter, c’est pourquoi il tremble. Elle lui dit qu’elle ne fume pas, non merci. Elle ne dit rien d’autre, elle ne lui dit pas laissez-moi tranquille. Alors il a moins peur. Alors il lui dit qu’il croit rêver. Elle ne répond pas. Ce n’est pas la peine qu’elle réponde, que répondrait-elle. Elle attend. Alors il le lui demande : mais d’où venez-vous ? Elle dit qu’elle est la fille de l’institutrice de l’école de filles de Sadec. Il réfléchit et puis il dit qu’il a entendu parler de cette dame, sa mère, de son manque de chance avec cette concession (2) qu’elle aurait achetée au Cambodge, c’est bien ça, n’est-ce pas ? Oui c’est ça. Il répète que c’est tout à fait extraordinaire de la voir sur ce bac, une jeune fille belle comme elle l’est, vous ne vous rendez pas compte, c’est très inattendu, une jeune fille blanche dans un car d’indigène. Il lui dit que le chapeau lui va bien, très bien même, que c’est … original … un chapeau d’homme, pourquoi pas ? Elle est si jolie, elle peut tout se permettre. » (Extrait de l’Amant, Marguerite Duras).

L’originalité de cette histoire s’inscrit dans la position contradictoire entre d’une part une fille blanche mais pauvre et un homme asiatique mais riche. Le tremblement de la main de celui-ci quand il offre la cigarette à la fille montre à quel point il a osé franchir le pas pour lui faire la connaissance.

Huynh Thuy Le, ou Huang Suili, le nom de cet homme est d’origine chinoise et il habite à Sadec. Sa maison reste toujours et c’est une architecture mélangée entre tendance traditionnellement asiatique et tendance coloniale. 

Et même dans l’architecture, nous retrouverons la rencontre entre ce qui est occidental et ce qui oriental.